Mes créations

vendredi 31 janvier 2020

Pour un selfie avec lui

Pour un selfie avec lui
Autrice: Sam Riversag
Auto-édition
Pages: 237
Prix: 6,25€ / 0.99€ en numérique

Un feel-good déjanté!A Londres, la vie de Mary se trouve chamboulée lorsqu’elle surprend son petit ami outrageusement dénudé en compagnie d'une autre donzelle dans leur appartement. Au diable Simon! Vive la femme libre! Le credo semble facile à tenir, mais voilà que le félon demande son pardon…

Mon avis:

Je tiens à remercier tout d'abord l'auteure pour m'avoir solliciter pour lire son roman.

La couverture et le résumé sont plutôt alléchants et semblent pétillants. Mais j'avoue que le titre et le début du livre m'ont fait me poser quelques questions. Est-ce qu'on va parler des déboires amoureux de Mary ou est-ce un livre basé sur la détermination de la narratrice à obtenir un selfie avec son acteur préféré?

Et bien en fait c'est un peu des deux! Mais la partie "fan" est moins présente que l'intrigue amoureuse. Bien qu'on l'annonce dans le titre et les premières lignes, l'admiration de Mary pour Benedict Cumberbatch arrive un peu plus tard et même si elle est bien utilisée dans l'histoire, j'aurai aimé que ce soit encore plus développé. Le projet que Mary monte autour de son acteur fétiche est une bonne façon pour elle de lâcher prise avec ses soucis conjugaux et il est aussi très motivant pour son avenir professionnel (malgré quelques déconvenues bien entendu!). Du coup on rentre bien dans l'esprit feel-good.

Par contre, j'ai eu plus de mal avec l'histoire houleuse de Mary et Simon. Après la première rupture, l'héroïne semble faire face mais quand il revient la voir, elle cède assez facilement. Pas facile quand on est amoureuse de ne pas craquer! Mais leur histoire m'a assez vite lassée! On passe sans cesse du couple parfait à la rupture car monsieur ne s'affirme pas face à sa mère ou parce qu'il va voir ailleurs, avec des périodes d'entre-deux ou Mary est soit déprimée (et déprimante) ou soit en mode girl-power. La narratrice est très changeante et ce jeu de "je t'aime - moi non plus" traîne un peu en longueur. Il a le mérite de nous permettre un constat sur la société actuelle où la définition du couple a des caractéristiques et des contours plus flous qu'auparavant; et sur la difficulté à tourner la page. Mais l'héroïne nous agace et nous prouve qu'en amour on ne peut pas toujours tout accepter.

Vous l'aurez compris, mon avis sur Mary est assez mitigé. J'aime son côté un peu fofolle, sa spontanéité et sa détermination. Mais j'apprécie moins son côté naïf et trop fleur bleue et sa faiblesse face à Simon ainsi que sa touche d'égoïsme (il y a un passage où elle se moque carrément des problèmes de sa mère et l'expédie très rapidement). Elle peut être à la fois un exemple à suivre et un exemple à ne pas suivre!

Autre personnage important de l'histoire et autre élément fort du roman: Lola et son amitié avec Mary. Lola est une femme déjantée qui a toujours des idées folles et reste (presque) toujours positive! Elle va entraîner son amie dans ses activités pour essayer de lui faire rencontrer d'autres hommes, lui inventer des histoires (souvent rocambolesques) quand elle cherche des solutions à ses problèmes et lui prédire l'avenir! Car elle a un don: elle lit les lignes de la main, tire les cartes ou le marc de café. Qu'on y croit ou pas, les résultats se révèlent véridicts (pas toujours) et lorsque Mary va mal, elle se repose beaucoup sur ses prédictions. Là encore, selon ses propres croyances, on peut y voir une faiblesse de la part de la narratrice qui devrait peut-être prendre en main elle-même son destin. Dans tous les cas, l'amitié entre Mary et Lola est solide et amène la touche drôle et déjantée à l'histoire.

D'un point de vue plus général, le roman se lit bien et au final on passe un bon moment malgré les petites longueurs et lourdeurs du chassé-croisé amoureux.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire