Mes créations

jeudi 28 juin 2018

Batman Nightwalker

Batman Nightwalker
Auteure: Marie Lu
Éditions: Bayard Jeunesse
Pages: 550
Prix: 16,90€

Bruce Wayne vient d'avoir dix-huit ans. Alors qu'il rentre chez lui après sa somptueuse fête d'anniversaire, il arrête un criminel en fuite, faisant ainsi de l'ombre à la police avec qui il a un accrochage en voiture pendant la course-poursuite. Il est donc condamné à un service d'intérêt général dans l'Arkham Asylum de Gotham City, l'hôpital psychiatrique pour les criminels les plus dangereux de la ville. Bruce rencontre un personnage intrigant : Madeleine, en lien avec le gang Nightwalker qui terrorise Gotham City. Les Nightwalkers ciblent les riches, et le nom de Bruce est le suivant sur leur liste...

Mon avis:

Je tiens à remercier Babelio et Bayard Jeunesse pour cet envoi dans le cadre d'une masse critique privilégiée.

Je ne suis pas une grande fan des super-héros, je regarde et apprécie certains films mais sans suivre les sorties et lire les comics.

Pour moi, Batman est un super-héros de mon enfance avec les dessin-animés et les premiers films.Je n'ai donc pas, comme certains, l'image d'un Batman sombre des derniers films!

J'ai trouvé l'idée de découvrir Bruce avant Batman intéressante. L'adolescence est un âge difficile avec beaucoup de changements, une période où on se cherche, où on est fragile. Et Bruce ne va pas déroger à la règle.
Maintenant qu'il est majeur, Bruce hérite de la fortune de ses parents mais aussi de l'entreprise familiale. Très engagé, il s'investit beaucoup en plus de ses études et s'apprête à passer l'été à travailler dans son entreprise. Mais ses projets vont être bouleversés par sa soif de justice qui le pousse a aider illégalement la police et être puni avec ces travaux d'intérêts généraux.

C'est amusant de le voir jeune et "vulnérable". Vulnérable car il n'a pas encore l'expérience et tous ses gadgets, mais aussi face à ses sentiments et à la mystérieuse Madeleine. Elle est déstabilisante et Bruce ne sait pas s'il doit la croire ou pas ce qui nous met en doute sur les intentions de la jeune femme. En cela on retrouve bien l'ambiance de Batman et de ses méchants tous un peu fous et de cette prison d'Arkham.

J'ai aimé aussi que dans ce roman dédié à la jeunesse de "Batman", on retrouve les prémices du super-héros à venir. Bruce aime écouter les fréquences radio de la police et ce fameux soir de gala décide d'intervenir pour intercepter un  malfaiteur membre du gang des Nightwalkers qui s'en prennent aux riches. Il va peu à peu se retrouver en plein dans l'affaire entre la police et les Nightwalkers: son intervention dans l'arrestation, sa relation avec Madeleine, et le fait qu'il est clairement une cible plus que potentielle pour le groupe!

Il y a donc de l'action! Certes pas autant que dans un roman sur le super-héros en tant que tel, mais l'histoire n'est pas plate. Bruce est fidèle à son devenir: aider et sauver en restant dans l'ombre.

jeudi 31 mai 2018

VOSTFR, Version Originale Sous-Titrée Français

VOSTFR, Version Originale Sous-Titrée Français
Auteure: Élodie Torrente
Éditions: NDB éditions
Pages: 226
Prix: 19€

Nina est sourde. Sullivan est acteur. Ils se rencontrent lors du tournage d’un long-métrage historique sur les sourds. C’est le coup de foudre. Comme au cinéma. Mais, à l’image des films français en salle, leur amour supportera-t-il de n’être pas sous-titré ?

« De Paris à Hollywood, d'Italie en Inde, de la fiction à la grande Histoire, les voix de Nina Keps et de Sullivan Juhel alternent pour montrer la difficulté de s’aimer dans une société qui refuse la différence. »

VOSTFR (Version Originale Sous-Titrée Français) d'Élodie Torrente, aborde avec humour, dans un style vif et limpide, un sujet méconnu du grand public et jamais traité en littérature.

Mon avis:

Je tiens à remercier chaleureusement les éditions NDB qui m'ont contacté pour me proposer ce service presse.

À la lecture du résumé, j'avoue que je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Une simple romance? Comment le thème de la surdité allait-il être abordé? Sous-entendu ou très développé? L'auteure ne l'utilise pas "juste" comme faire-valoir pour écrire une romance qui sort de l'ordinaire. Non! La surdité est un point central du roman! Tout tourne autour! De la vie quotidienne de Nina, son combat pour l'accès au cinéma par la population sourde et mal-entendante, au sujet du film que Nina et Sullivan tourne ensemble...

Au niveau de la narration, nous alternons le point de vue de Nina et Sullivan. Ce qui est parfois très troublant. En effet, certaines scènes peuvent être répétées. Mais le plus perturbant reste à mon sens les ellipses! J'ai eu parfois un peu de mal à suivre le temps qui défile lorsque les mois passent pour Sullivan et qu'on revient ensuite en arrière avec le point de vue de Nina par exemple.

À part cela, j'ai apprécié la plume de l'auteure et surtout le franc-parler de notre héroïne. Nina a du caractère et se bat pour ses convictions, enfin ... je ne spolierai pas tout...
J'ai aimé le personnage. C'est une femme forte qui croit en ses rêves tout en gardant les pieds sur terre. L'auteure nous décrit avec humour son quotidien, celui d'une belle femme qui ne se laisse par marcher sur les pieds! Ce n'est pas parce qu'elle est sourde qu'elle ne va pas pouvoir sortir, faire des conquêtes (une vraie croqueuse d'hommes notre Nina), danser ou encore se manifester lorsqu'elle voit une injustice! Nina met un point d'honneur à ne pas se mettre de barrière parce qu'elle est sourde! On découvre ainsi son ressenti et la façon dont les choses peuvent être abordées pour les mal (ou non-)-entendants, par exemple danser sur le rythme des vibrations à côté des enceintes.

Tout au long du roman, on est plongé dans un sujet qui tient à coeur à Nina: l'accès au cinéma! Avouez que c'est tellement simple pour nous de regarder un film sur grand écran ou en DVD qu'on ne se pose pas toujours la question de savoir s'ils sont accessibles à tous! Avez-vous déjà cherché les sous-titres français dans le menu de votre DVD? Au cinéma, il n'y a pas de version pour les sourds et mal-entendants comme proposée au début des films diffusés à la télévision! Nina (et de façon indirect Sullivan) nous fait part de tout ceci tantôt avec humour, avec tristesse ou avec colère, se heurtant aux producteurs qui ne prévoient pas de budget pour rendre accessible leur film...

À côté de tout ça, il y a cette histoire d'amour avec Sullivan! Il est beau et célèbre et a appris le langage des signes pour les besoins du film pour lequel Nina postule en tant que figurante... et il a le coup de foudre pour elle! Mais voilà, rien ne va être simple! Entre les quiproquos, les non-dits, et le caractère explosif de la demoiselle, leur histoire va mettre du temps à démarrer. Sullivan va être très touchant et attentionnée pour la conquérir et vivre avec elle. Mais le monde du show-biz n'est pas toujours très adapté au handicap de Nina et ce n'est pas tous les jours simples d'être en couple avec une vedette!

L'auteure va en effet nous faire grincer des dents en mettant des bâtons dans les roues de nos deux amoureux... parfois même rager! J'avoue que vers la fin j'étais assez énervée de la tournure que prenaient les choses! Mais je vous laisse découvrir si tout s'arrange à la fin ou pas!

Un univers assez peu connu et une romance dans les règles de l'art, à découvrir!

lundi 21 mai 2018

Double vie: Maud d'emploi

Double vie: Maud d'emploi
Auteure: Camille Thomas
Éditions: MGD Éditions
Pages: 518
Prix: 20€

Salut, moi c'est Maud, 39 balais et demi (attention, j'y tiens !). Aujourd'hui, je peux dire que j'ai tout pour être heureuse. Des gosses super, en tout cas pour des ados, un mari souvent absent pour son boulot mais toujours amoureux après plus de vingt ans, des amis en or sur lesquels je sais pouvoir compter et un projet pour monter ma propre boîte... Bref, de quoi faire pas mal de jalouses !

Eh, dis donc, ma grande, t'es vraiment sûre que ton joli tableau est si parfait que ça !? J'ai l'impression que si on gratte un peu le vernis, l'image lisse de ta vie se craquelle...

Mon avis:

Je tiens tout d'abord à remercie l'éditeur chez qui j'ai gagné le roman lors d'un concours, ainsi que l'auteure pour sa dédicace!

J'avais eu un gros coup de coeur pour le premier roman de Camille Thomas, Au travers des mots. C'était donc une joie de la retrouver dans un genre différent.
Et ce fut encore un plaisir avec cette jolie lecture. Un peu plus mitigée que pour le livre précédent mais difficile de rivaliser avec un tel coup de coeur!
Malgré cela, c'est une belle découverte et une romance plutôt atypique car elle aborde un sujet limite tabou et montré du doigt: l'infidélité.

Et qui dit "adultère", dit souvent "sexe". Je vais donc commencer par parler de l'aspect érotique du roman pour rassurer les non-adeptes.
Alors oui il y a beaucoup de scènes "d'amour", parfois peut-être un peu trop ou qui pourraient être juste évoquées. Mais on reste dans le politiquement correcte et sans rentrer dans les fantaisies de l'érotisme. Ce qui permet de rester abordable à tous mais qui peut par contre lasser certaines car les scènes peuvent paraître répétitives.
Elles sont à mon sens à double effet: elles alimentent une petite longueur dans le livre mais elles pimentent aussi l'histoire car l'auteure fait ainsi monter la tension entre les deux amants et nos nerfs quant à la situation sentimentale de Maud.

Ce que j'ai apprécie, c'est que l'amant n'est pas n'importe qui pour notre héroïne. Ce qui permet aussi dès les premières lignes d'être plongé dans le jeu de séduction et ne pas attendre la rencontre entre les deux futurs protagonistes, ils se connaissent déjà et pas qu'un peu!
Donc dès le début y'a un autre attrait, un autre enjeu que juste "le sexe pour le sexe". Certes on a envie de leur jeter des sauts d'eau à jouer les ados bourrés d'hormones mais il y a une vraie histoire d'amour derrière.

Camille Thomas est très habile car malgré le sujet délicat, qui peut faire grincer des dents et nous faire détester cette héroïne infidèle, elle traite ça comme une idylle et pas comme une histoire de tromperie.
Quelque soit notre opinion, on ne peut qu'être charmé par Édouard car on le voit avec les yeux amoureux de Maud et pas comme un briseur de couple.
Raphaël, le mari, est volontairement effacé au début. Ce qui est très fort de la part de l'auteure car c'est une fois séduit par le bel Édouard, tout comme Maud, qu'elle met en avant l'amour, la prévenance et les qualités du mari, au moment où Maud culpabilise. C'est très bien joué!
Du coup on en a après Maud qui agit de façon méprisable vis à vis de son mariage. Mais encore une fois le talent de Camille nous pousse à comprendre le mal être de Maud et sa difficulté à prendre une décision. Même si pour nous, lecteur, on trouve la solution tellement simple et qu'on aimerait bien bouger l'héroïne! Il faudra qu'elle passe par les petits rebondissements que l'auteure met sur son chemin pour agir!

Je vous laisse vous faire votre propre avis, mais pour finir, je dirais que sous cette histoire, se cache un beau message d'espoir.


Citations:

C'est grisant, mais en même temps très flippant! Parce que j'ai un mari, des enfants, que c'est mon meilleur ami et que je sens déjà que malgré toutes les questions qui n'arrêtent pas de tourner en boucle dans ma tête et la culpabilité que je ressens vis-à-vis de Raphaël, je n'ai pas envie que ça s'arrête là.
Bilan: cette virée shopping avec ma copine hier m'a fait un bien fou et les nombreux messages échangés avec Édouard me redonnent envie d'être ... sexy. En tous cas, d'être une femme et pas seulement une mère ou une épouse...
Je retrouve enfin cette sensation de bonheur intense qui m'a tant manqué. Dans ses bras je suis à ma place, chez moi, et m'endors en sachant que je ne pourrai plus jamais me passer de lui... 
 

mercredi 16 mai 2018

Coeur piment

Coeur piment
Auteure: Cathy Cassidy
Éditions: Nathan
Pages: 112
Prix: 5,90€

Le dernier tome de la série, dans un mini format !
Après avoir passé deux merveilleuses semaines à Tanglewood, avec Honey, Ash a repris son tour du monde. Le voilà maintenant en Europe, direction Paris ! Mais le cœur n’y est plus. Il ne retrouve pas l’excitation de ses premiers mois de voyage : Honey lui manque trop, et sans elle rien n’a plus d’intérêt. Il n’y a que lorsqu’il lui raconte ses visites et ses impressions par mail qu’il se sent heureux.

C’est pourquoi la perspective de rentrer bientôt en Australie alors que Honey reste en Angleterre, inquiète Ash…

Et si elle finissait par l’oublier ?

Mon avis:

À réception du livre, je me suis demandée s'il n'y avait pas une erreur! Un tout petit livre qui dénature la saga par ce format presque "ridicule"!

Mais le principal c'est le contenu! Donc je me suis vite plongée dans l'histoire d'Ash! Le dernier garçon au chocolat et pas des moindres, celui qui a rendu la joie de vivre à Honey!
Leurs retrouvailles dans Coeur Cookie étaient émouvantes et c'est le coeur lourd qu'Ash reprend son tour du monde. Honey lui manque et il a hâte de revenir la voir.

Pour elle il va poursuivre son blog et continuer à faire ce qu'il aime: les récits de ses voyages.
Le jeune homme est en plein doute sur son avenir et remet en question les plans qu'il avait prévu.

Nous suivons avec plaisir les découvertes d'Ash, son périple grâce à ses explications pour Honey. Il nous fait voyager!
Il nous touche par ses questions. Nous voyons avec lui se dessiner le chemin qu'i doit suivre.

Mais si à son tour Honey lui venait en aide et lui réservait quelques surprises?

Un roman très court plein d'amour et qui met en avant la réflexion sur le choix des études et de l'avenir.

jeudi 10 mai 2018

Coeur poivré

Coeur poivré
Auteure: Cathy Cassidy
Édition: Nathan
Pages: 128
Prix: 9,90€ / 6,49€ en numérique

Deux histoires inédites de GARÇONS au chocolat !

Loin des yeux - L’été dernier, Jamie a eu un vrai coup de foudre pour Skye. Ensemble, ils ont passé des moments fabuleux. Mais, depuis son retour à Londres, Jamie sent que ses sentiments pour Skye s’estompent… Surtout depuis qu’il a rencontré Ellie, une fille qui l’attire malgré lui. Et plus il essaie de faire « ce qui est bien », plus il a l’impression de se transformer en lâche et en menteur…

Près du cœur - Stevie n’a pas revu Coco depuis des mois. Et il doit bien l’avouer: elle lui manque ! Il est donc ravi que les Tanberry aient invité sa famille à passer le jour de l’an chez eux. Mais il a le trac : et s'ils n'avaient plus rien à se dire avec Coco ? Et si elle l’avait complètement oublié ?

Mon avis:

C'est toujours un plaisir de retrouver Cathy Cassidy et encore plus dans l'univers des Filles au chocolat ... enfin ici il s'agit de garçons!
J'aime bien quand on a les points de vue masculins. Et pour le coup, ici on découvre l'amour à travers deux adolescents et non deux jeunes filles. Ça change un peu!

Dans ce mini tome, il est question donc d'amour, de début et de fin...

Et oui, tout n'est pas toujours rose chez Cathy Cassidy. Skye et Jamie sont un des couples-phares de la saga, romantique... mais voilà ils sont jeunes. L'été est passé et loin de la jolie Skye, Jamie commence a avoir des doutes. Une de ses camarades de classe l'attire autant qu'elle l'agace. Elle est tout l'opposé de sa petite-amie, sûre d'elle, énervante, elle va le pousser dans ses réflexions.
Jamie est un jeune garçon sérieux et gentil. Nous allons suivre son tourment, ses tiraillements entre l’honnêteté et la gentillesse, la peur de blesser et celle de souffrir. Il passera par différents rebondissements avant de trouver le chemin a suivre pour être lui-même et ne pas faire souffrir les autres.

En ce qui concerne la seconde nouvelle, nous avions quitter Stevie, encore très jeune. L'amitié qui le lie a Coco est sincère mais il arrive un âge où les sentiments peuvent évoluer. C'est ce changement que va vivre Stevie. Très émouvant, ce jeune garçon ne va pas trop savoir comment réagir et avoir quelques craintes sur les conséquences sur sa relation avec sa meilleure amie. Est-ce que cela va créer une gêne entre eux et les séparer? Sont-il assez mûrs pour se lancer dans une histoire d'amour?

lundi 7 mai 2018

Apprendre à danser sous la pluie

Apprendre à danser sous la pluie
Auteure: Margaux Gilquin
Éditions: Lazare Capucine
Pages: 200
Prix: 16€

Laure se partage entre ce Paris flamboyant qu’elle aime tant où elle côtoie journalistes, auteurs, politiques, et la Grande Maison de la douce tante Marthe, dans la quiétude dont elle a besoin pour se ressourcer. Aidée d’Arnaud, un psy peu conventionnel, notre héroïne va remonter le temps jusqu’à un certain jour de juillet où sa vie a basculé, emportant avec elle Marie, sa sœur jumelle. Ainsi, entourée du ténébreux François, de ses amies fidèles Nade et Martine, elle va renouer petit à petit avec ces instants fugaces de bonheur qu’il faut savoir saisir, s’alléger de ce qui l’encombre et l’empêche d’avancer, pour se construire un avenir plein de promesses. Résilience, amour et amitié sont les maîtres-mots de ce roman plein de gaîté, de joie, mais aussi de tendresse et d’humour.
Plus qu’un ouvrage « feel good », ce livre vous emportera dans un tourbillon d’émotions dont vous ressortirez prêts à danser sous la pluie !

Mon avis:

Je remercie l'auteure, Margaux Gilquin qui est venue sur ma page Facebook me proposer son nouveau roman en service presse. Ne connaissant pas sa plume mais aimant découvrir de nouveaux auteurs, j'ai accepté avec plaisir.

Qu'en dire? Je vais commencer par les petits moins (pour me faire taper sur les doigts tout de suite!). J'ai été un peu décontenancée au début et j'ai eu un peu de mal a rentrer dans l'histoire. Je n'arrivais pas trop à évaluer l'âge de Laure et surtout le temps écoulé depuis le drame qui l'a touchée. C'est assez vague au début, tout comme l'accident lui-même: quand ? Comment?
De plus, j'ai eu du mal aussi à me repérer dans le présent car le temps passe assez rapidement de petites scènes en petites scènes.

{Fin du tapage sur les doigts!} Car à part ça j'ai beaucoup aimé ma lecture et je pense que cette construction est voulue et utile à l'histoire! En effet, Laure est assez déboussolée et en pleine reconstruction de soi. Le texte est un peu à son image: elle zappe de petit bonheur en petit bonheur.

Laure a tout quitté pour refaire sa vie à La Grande Maison où elle devient la dame de compagnie de Tante Marthe. Elle a écrit un roman qui rencontre un grand succès et la met sur le devant de la scène. Cette soudaine popularité, non-souhaitée, l'amène a rencontrer beaucoup de gens et à faire de nouveaux projets. À côté de ça, elle est aider par ses amis et Arnaud, son psychologue, pour revenir sur son passé et le laisser une bonne fois pour toute derrière elle.
Ainsi, peu à peu, elle va évoquer des souvenirs d'enfance et révéler le drame qui lui a enlever sa soeur jumelle. Le chemin va être difficile mais essentiel pour aller de l'avant.

Dans son entourage, elle se rend compte que d'autres ont aussi perdu des êtres chers et que chacun se bat à sa manière contre cette absence. La personne la plus forte de toutes étant Tante Marthe. Avec beaucoup de tendresse, elle lui rapporte son passé, nous narrant des faits historiques. Ce personnage est vraiment très attachant! Une femme qui a su affronter les épreuves que le destin a mis sur son passage et qui a eu une vie bien remplie! Elle sera toujours de bon conseil, de par son expérience.

Ce roman est très fort en émotions! Les personnages nous touchent énormément et nous suivons pas à pas la reconstruction de Laure. Pour moi, Tante Marthe est le point central, celle qui apportera à chacun le courage de combattre ses fantômes, son point de vue et son expérience sur la vie.

Avec son livre, Margaux Gilquin nous prouve que malgré les épreuves et la tristesse, chacun peut se reconstruire pour trouver le bonheur.


Citations:

Je t'ai entendue dire que tu avais transformé ta colère en combat. Et bien maintenant transforme ton combat en bonheur.
 - La vie, ce n'est pas attendre que l'orage passe. C'est apprendre à danser sous la pluie, 



lundi 30 avril 2018

Toucher le ciel de Manhattan

Toucher le ciel de Manhattan
Auteure : Andrea Golden
Éditions : Babelcube Inc
Pages: 222
Prix : 0.85 € en numérique

QUAND ON A OUBLIÉ CE QUE C'EST QU'AIMER ... L'auteure nous entraîne avec simplicité dans une belle histoire d'amour qui se déroulera dans deux univers complètement opposés, l'opulent, l'autre dévasté par la misère , dans un cadre qui nous évoque La Ferme africaine. Narration à deux voix, elle est racontée à la première personne par les protagonistes, chacun de sa perspective.Une femme indépendante et lassée des hommes a fait un peu plus qu'un simple intérêt pour le nouvel architecte. Ils traversent de nombreuses vicissitudes avant que leurs âmes finissent par se trouver, en Afrique, pour leur faire vivre une existence qui enrichira l'humanité.Une captivante histoire d'amour qui mêle douceur et émotion?

Mon avis:

Je remercie chaleureusement Sophie Martin, la traductrice, pour m'avoir fait découvrir ce roman, ainsi que pour sa patience.

Ce livre est un best seller espagnol. C'est intéressant de découvrir la littérature hispanique. Il s'agit d'une belle romance plutôt originale.
En effet, ici les rôles sont un peu inversés: la femme puissante et PDG de son entreprise, face à son séduisant employé. La femme prend le pouvoir pour notre plus grand plaisir. Angela est une femme forte qui a décidé de ne plus souffrir à cause des hommes et au contraire profiter de son pouvoir de séduction.

Peter, jeune architecte ambitieux joue le rôle du jeune premier un peu naïf qui tombe amoureux de la boss. Ici pas de jeune fille un peu nunuche mais un homme qui ne tient pas toujours bien l'alcool et qui fait des conclusions un peu trop hâtives. Oui c'est facile de rire de lui quand il se trouve nu devant Angela après avoir mal interprété les intentions de celles-ci.

Mais chacun a sa sensibilité. Angela cache une blessure secrète, et Peter, tout en étant guidé par sa libido, a très vite des sentiments sincères pour sa nouvelle chef.

Concernant les petits point négatifs, j'ai eu un peu de mal au début avec la double voix. C'était un peu dérangeant d'avoir les mêmes scènes réécrites sous un autre point de vue. Mais peu à peu, cette narration nous permet de suivre les deux protagonistes et d'en savoir plus sur eux. J'ai parfois aussi voulu secouer l'un ou l'autre des personnages pour laisser filer le bonheur...

Mais à part ces petits détails, j'ai beaucoup apprécié ma lecture. Il n'y a certes pas grande surprise, mais l'auteure glissent quelques rebondissement qui rythment le jeu de séduction d'Angela et Peter. Sans oublier le dépaysement! Une belle découverte de l'Angola avec nos héros!


L'avis de mes partenaires:
Mademoiselle Littéraire